Monday, July 27, 2015

Les Barcelonnettes 6

 photo 217 1 Sequoia IMG_7629_zpszjadeuss.jpg
Villa Sequoia Architecte Ramelli de Lugano (1913) 

On ne peut venir dans la vallée de l’Ubaye sans entendre parler des Barcelonnettes, nom donné à ceux qui partirent vers le Mexique à la suite des trois frères Arnaud au début du 19e siècle pour faire fortune.

The Barcelonnettes When visiting the Ubaye Valley one can only hear about the Barcelonnettes. The name has been given to the ones who left for Mexico following the three Arnaud brothers at the beginning of the 19th century to seek fortune.
   photo 217 2 VillaSequioa_zps3ssjjj2j.jpg
Détail, au 141  et détail portail de la villa Séquoia

À leur retour dans la vallée certains de ces Barcelonnettes, enrichis, se sont fait construire des maisons dites « Mexicaines » mexicaines de par leur origine je présume et non pas par leur apparence plutôt bourgeoise.

Upon their return the ones among the Barcelonnettes who got rich had houses being built called “Mexicaines”. The name “Barcelonnettes” was certainly chosen because of their origin rather than because of their bourgeois look.

 photo 217 3 VillaManon IMG_7644_zpsq9tpzliv.jpg
 Villa Javelly Manon construite pour Benjamin Teissier (1907) 

Portail et clôture en fer forgé, présence d’un ou de plusieurs sequoias… les résidents n’y viennent qu’aux beaux jours préférant habiter la côte d’azur, Paris ou bien même retourner outre-Atlantique.

Wrought iron gates and fences, presence of one or two sequoias… The residents only come during the sunny season preferring to spend the rest of the year either along the Côte d’Azur or in Paris or even back to the other side of the pond.
   photo 217 4 VillaMorelia IMG_6058_zpsymmn45gb.jpgVilla Morelia, architecte Eugène Marx, construite pour Rémi Audiffred (1900) 

P.S. La réussite des Barcelonnettes fût due en partie à la politique de Porfirio Díaz (1876-1911) d’abord puis ensuite à la reconstruction du Mexique après son indépendance en 1921. La chute fut due à la récession économique, la première guerre mondiale, le début des nationalisations/expropriations…
Seuls les bâtiments sont aujourd’hui témoins au Mexique de la réussite des Barcelonnettes.
Clin d’œil à Vicky Lane

P.S. The success of the Barcelonnettes was due in part to the policy conducted by Porfirio Diaz (1876-1911) first and then to the economic development following the Mexican independence in 1921. The fall was due to the economic recession, the First World War and to the beginning of the nationalization and expropriations… Today the buildings themselves are the only witnesses of the success of the Barcelonnettes in Mexico. 
A wink at Vicky Lane

 photo 217 4 VillaMorelia IMG_6123_zpsre3cfgbn.jpg
                                 Villa Morelia

28 comments:

  1. Coucou Thérèse.
    De vraies petits manoirs.
    Tu as raisons de préciser effectivement je ne retrouve pas le style Mexicain qui en fait lui est plutôt Espagnol !!!
    Très bonne semaine.
    A + :o)

    ReplyDelete
  2. de bien belles propriétés

    ReplyDelete
  3. Something almost comical but appealing about the look. I never would have thought of them as "Mexican" in style, though.

    ReplyDelete
  4. Love your buildings, the first is superb.

    ReplyDelete
  5. la grande classe

    ReplyDelete
  6. I own all these properties. It's a lot of work but what fun!:) In my dreams:)

    ReplyDelete
  7. You visit the most interesting places! I am so glad that you share them with us.

    ReplyDelete
  8. J'ai dans mes "cartons "de dessins de vacances une aquarelle représentant une de ses villas, qui ressemble fort à la maison de ta troisième photo!
    "préférant habiter la côte d’azur" ...Et pour cause: n'y ont-ils pas construit de luxueux palaces ?

    ReplyDelete
    Replies
    1. De quoi faire ressurgir les souvenirs avec ton aquarelle...

      Delete
  9. http://www.barcelonnette.com/les-publications-du-musee.html

    Une actrice et chanteuse française , très en vue, se plaît à faire état de son ascendance "barcelonnette"

    ReplyDelete
    Replies
    1. Joli résumé des publications. Nous sommes bien sur passés par le musée de Barcelonnette qui est en fait un peu plus développée que Jausiers.

      Delete
  10. Splendid dwellings but I sure never saw anything like them when I lived in Mexico. (And I didn't come home rich, either!)

    ReplyDelete
  11. Aamzing homes. I love that gazebo.

    ReplyDelete
  12. Superbes ces villas mexicaines ! Je ne connaissais pas leur histoire. merci pour cette belle découverte.

    ReplyDelete
  13. de belles villas et connaitre leur origine ! super reportage

    ReplyDelete
  14. Effectivement très cossues ces villas...

    Je me demande parfois où pourrait aller aujourd'hui une partie de la jeunesse désabusée (déprimée...) pour, non pas faire fortune, mais au moins avoir de réelles perspectives d'avenir.

    J'ai suivi le lien de Miss Yves et il y a un livre qui doit être passionnant dans les publications
    du musée de Barcelonnette :

    - Émile Chabrand : Le tour du monde d'un barcelonnette

    J'aime particulièrement les écrivains voyageurs.

    Billet vraiment intéressant par ce qu'il dit et montre mais aussi par ce qu'il propose de portes à ouvrir...

    ReplyDelete
  15. De belles demeures; j'aime les grilles en fer forgé et les jardins...

    ReplyDelete
  16. those are some very impressive homes with some elaborate architecture.

    ReplyDelete
  17. Ces maisons font parties du paysage et lui confèrent un charme certain. Sans compter que par grande chaleur, il doit y faire bon.
    Belle semaine !

    ReplyDelete
  18. Il me semble avoir vu une émission télé sur cette famille.
    Merci pour ton reportage!

    ReplyDelete
  19. ...derrière le portail, interdiction d'y pénétrer...

    ReplyDelete
    Replies
    1. En fait cette villa abrite des appartements qui sont loués.

      Delete
  20. I love these houses! And am going to HAVE to learn more about the French regime in Mexico.

    ReplyDelete
  21. Est -ce la villa Javelly qui est photographiée de trois-quarts, sur la 2 ?

    ReplyDelete
    Replies
    1. Non, aux trois quarts sur la 2 c'est une petite maison/dépendance de la propriété au 141 de la rue Barcelonnette appelée aussi moins romantiquement la D900...
      Désolée pour la réponse tardive, les commentaires n'arrivent plus tous dans mes courriels...

      Delete
  22. Qu'est -ce qui est écrit sur le portail de la 3: Manon?
    En fait, elles sont toutes enfouies dans de grands parcs, ce qui accentue leur charme.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Erreur de ma part dans la légende, c'est bien la villa Manon.

      Delete