Monday, December 01, 2014

Un hôtel très particulier

 photo 1441IMG_4330_zps1db2f4d0.jpg
                               21 rue Vauban, Dijon, octobre 2014

Deux lions surveillent l’entrée de l’hôtel Legouz de Gerland construit vers 1690. Admirez le drapé ! 

A very peculiar hotel 
Two lions are watching the entrance of the Legouz de Gerland hotel, built around 1690. Admire the drapery!

 photo 1442IMG_4332_zpsc8888b1e.jpg
 
Si vous voulez en savoir plus sur le bestiaire Dijonnais, cliquez ici.


If you would like to know more about the Dijon bestiary, click here.

30 comments:

  1. ✿⊱·.✿✿ミ
    Merci pour ces belles photos chère Thérèse ! J'aime beaucoup !!!

    Je t'embrasse FORT !

    Bon lundi ! [-ิ‿•ิ]❀

    ReplyDelete
  2. Très classe!
    A plus tard, quand j'aurai découvert le bestiaire.

    ReplyDelete
  3. en effet le drape est tres bien rendu , un super travail qui a passe le temps sans probleme

    ReplyDelete
  4. Superb settings, the lions are watching you. Cheers Thérèse.

    ReplyDelete
  5. Chère Thérèse, le lien renvoie à une vidéo privée donc impossible à visionner.
    (mais le drapé est effectivement impressionnant).

    ReplyDelete
  6. superbe ce drapé...c'est de l'art à l'état pur

    ReplyDelete
  7. Coucou Thérèse.
    Pas à dire c'est un hôtel où on grimpe aux rideaux.!
    Joli bestiaire!
    Très bonne semaine.
    A + :o)

    ReplyDelete
  8. Vraiment impressionnant le travail du bois ! On ne peut dire que c'était du travail en série. A propos de drapé, je suis allée voir une exposition temporaire une année au musée du Louvre montrant des études de Léonard de Vinci. Je n'ai pas trouvé de lien vers cette expo mais dans celui-ci :

    http://www.lexpress.fr/culture/art-plastique/tout-ce-que-nous-devons-agrave-l-eacute-onard-de-vinci_496201.html

    ... il y a ces mots : "A examiner l'ensemble, on a bien l'impression que Vinci était toujours en train de réfléchir, plume en main, l'?il aux aguets. Ce qui frappe de prime abord est le souffle émanant de ses dessins. Aux drapés qu'il exécute dans les années 1470 le jeune homme réussit la prouesse d'insuffler la vie. Dans l'atelier de Verrocchio, où il se trouvait alors, étaient fabriquées des figurines en terre cuite sur lesquelles on plaçait des étoffes mouillées et qui servaient de modèles aux disciples. Grâce à un jeu d'ombre et de lumière, les études que Léonard réalise au pinceau sur une fine toile de lin, rehaussées de blanc, ont une véritable présence physique, parfois presque charnelle. Ces drapés sont pour lui des «formes habitées». "

    ReplyDelete
  9. impressionnante cette porte

    ReplyDelete
  10. What a dramatic entrance!

    ReplyDelete
  11. It is so unique, I would not pass up going inside.
    A great slideshow and I liked the music that went with it.

    ReplyDelete
    Replies
    1. It’s a private hotel so it’s not possible to stay too long inside the courtyard.

      Delete
  12. J'ai vu la vidéo. Très intéressant ce panorama sur le bestiaire.

    ReplyDelete
  13. Vraiment étonnant ce drapé. L'histoire ne dit pas pourquoi le propriétaire aimait tant les lions.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Ne pas oublier qu'a l'epoque les lions etaient l'allegorie du pouvoir.

      Delete
  14. Théâtral !!! Je retourne voir le bestiaire...

    ReplyDelete
  15. En effet une grande variété de bêtes mais il faut dire que Dijon est une ville d'Histoire...

    ReplyDelete
  16. joli! mais j'entre pas ...

    ReplyDelete
  17. Vraiment fascinant ce drapé, un instant j'ai eu l'impression de voir un trompe-l’œil !...

    ReplyDelete
  18. Those draperies are amazing. It looks like iron but I suspect it is painted. Do you know what it is made of?

    ReplyDelete
    Replies
    1. Simply carved in wood...

      Delete
  19. Lovely entrance.

    ReplyDelete
  20. Coucou Thérèse.
    Sais tu pourquoi beaucoup d’hôtels portes le nom de "'Lion d'or" ?

    Simple calembour : Au lit on dort.

    Bonne nuit,
    A + :o)

    ReplyDelete
  21. Magnifique travail de sculpture du bois. Magnifique porte qui aurait bien besoin d'un bon coup de peinture.
    Intéressant le bestiaire de Dijon.

    ReplyDelete
  22. Un drapé haute couture : ))

    ReplyDelete
  23. Le diaporama du bestiaire dijonnais est d'une variété incroyable : )))

    ReplyDelete
  24. I love the fact that the drapery is not symmetrical -- makes it much more realistic.

    ReplyDelete
  25. D'accord avec Vicki. Si ce drape tombait...aie....

    ReplyDelete
  26. J'ai vu le bestiaire,(mais sans son ) très varié et bien cadré!
    C'est toi qui as réalisé cette vidéo?Bravo

    ReplyDelete