Wednesday, January 11, 2017

Être ou ne pas être pour la "chocolatine"

 photo IMG_3305 Blog_zpsnfilxgjq.jpg Toulouse Saint Simon, janvier 2017



Cinq lycéens de Montauban, à une heure de Toulouse en voiture, ont écrit il y a quelques jours au Président de la République pour porter à son attention le fait que le mot "chocolatine" n'était pas incorporé dans tous les dictionnaires de français. Ils lui font remarquer que 25% des français utilisent le mot chocolatine et que seul le mot "pain au chocolat" est trouvé dans les dictionnaires à quelques exceptions prêt.

Ces élèves expliquent dans leur lettre que le mot "pain au chocolat" est incorrect, que cette viennoiserie "Schokoladen croissant" a été inventée par l'Autrichien Auguste Zang et qu'elle est basée sur une "pâte feuilletée" et non sur du pain.

To be or not to be for the "chocolatine" (une chocolatine = un pain au chocolat = a chocolate filled pastry)

Five high schoolers from Montauban, a city an hour away by car from Toulouse, just wrote to the French President to draw his attention to the fact that the word "chocolatine" was not part of all French dictionaries. They argue that 25% of French people use the word "chocolatine" and that only "pain au chocolat" can be found in French dictionaries with very few exceptions.

In their letter these students are pointing out that the word “pain au chocolat” is incorrect that in fact this pastry “Schokoladen croissant” has been invented by the Austrian Auguste Zang and that it is based on “puff pastry” and not on bread.

Alors pour "chocolatine » ?

So are you for“chocolatine”?



*Ne pensez-vous pas que la lettre devrait être également envoyée à l'Académie Française?
*Don't you think that this letter should be forwarded to the French Academy?


55 comments:

  1. Coucou Thérèse.
    Très bonne question !!!!☕️
    Par contre je n'aime pas le nom "Chocolatine" qui rime avec "Sécotine" une colle qui eut sont temps de gloire...
    Le principale étant de ne point être Chocolat!
    Bonne journée, A + 🍫

    ReplyDelete
  2. je ne connais pas cette chocolatine... que le pain au chocolat, le pain aux raisins et autre viennoiserie mais pourquoi pas !

    ReplyDelete
  3. comme autrichienne ...pas d'opinion...:)))))

    ReplyDelete
  4. Je viens de voir un mini reportage sur la 6 à ce sujet.

    ReplyDelete
  5. Chocolatine ça sonne comme nougatine (et la nougatine c'est du lourd).

    Qu'il s'agisse de pâte feuilletée pour les pains au chocolat n'a pas d'importance, il existe des centaines de sortes de pains et autant de façon de faire la pâte et de les faire cuire . Si on fait un tour du monde du pain, on s'aperçoit que la pâte dite "à pain", n'est pas forcément utilisée comme on l'entend chez nous.

    Alors je m'insurge, j'ai connu LE PAIN au chocolat quand j'étais toute petite et je tiens absolument à ce que son nom (qui lui va comme un gant) lui soit laissé, non mais...

    ReplyDelete
  6. Tout exercice argumentatif a de l'intérêt mais la polémique me semble vaine.
    L'expression " incorrecte". est abusive.
    Pain au chocolat fait de "pâte feuilletée "oui, tout comme les croissants, ( nom inspiré par sa forme , souvenir de l'invasion turque manquée aux portes de Vienne) pains au raisins ( auxquels on ajoute de la crème au beurre) .Il faudrait alors débaptiser le pain au raisin en... raisinade par exemple? c'est à dire mettre en valeur l'ingrédient et non la pâte?

    ReplyDelete
  7. Je m'aperçois que Mine de rien m'a devancée ... sur la même argumentation.
    J'ai aussi pensé à "nougatine"!
    Au moins la formation du "nouveau mot " (qui ne agrée pas ) est cohérente.
    J'ai effectivement vu vendre des " chocolatines", et ce n'ètait pas à Montauban, j'ai cru à un usage local, à une formulation suelque oeu puérile, flattant le goût des enfants pour le chocolat !

    ReplyDelete
  8. quelque peu puérile

    ReplyDelete
  9. "Pain au chocolat "renvoie aussi à la forme de cette pâtisserie.
    N'y avait -il pas une chanson de Joe Dassin sur les "petits pains au chocolat?"qui deviendrait " les chocolatines"... trouver des rimes en " ine":
    tartine

    coquine
    mimine
    mesquine


    Taquine!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bien sûr j'ai moi-même toujours connu les "pains au chocolat" mais nous avons dû nous adapter au dénominatif "chocolatine" durant notre année aux portes de Toulouse en 96 pour nous insérer plus rapidement dans la communauté et cela a marché... Aujourd'hui les vendeurs dans les boulangeries dans lesquelles nous allons à Toulouse ne tiquent plus lorsqu'on parle de "pain au chocolat", dommage pour la transmission de la tradition.

      Delete
    2. On pourrait faire une étude sur les "poches" ou "pochons" ou "cornets" ou "sacs"
      ;-)

      Il faut toujours s'adapter à l'endroit où l'on se trouve

      Delete
  10. I'm all for chocolate no matter how you say it. That photo has made me crave a "chocolate croissant" very, very much.

    ReplyDelete
  11. Donc , il y a bien un usage "local"!
    Des ex collègue du sud ouest riaient lorsqu'en Normandie, ils entendaient parler de "sucre en pierre" méraphoy régionake pour "sucre en morceaux " (opposé à sucre en poufre)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Amusant car personnellement j'utilisais le mot "sucre en pierre" pour le sucre canne La Perruche... mais j'ai perdu à ce jour l'emploi de "sucre en pierre", je vais m'y remettre, foi de transmission!

      Delete
  12. on garde pain au chocolat en général on fera une exception dans un petit abécédaire local pour chocolatine...

    ReplyDelete
    Replies
    1. Légèrement chauvine la Marguerite-Marie, non? ;-)

      Delete
  13. Ceci dit, les lycéens peuvent toujours envoyer leur lettre à l'Académie française : si les immortels répondent, je serais curieuse de connaître leur réponse argumentée !

    ReplyDelete
    Replies
    1. Il faudra attendre probablement quelques années pour la réponse... je suis mauvaise langue c'est le cas de le dire :-)

      Delete
  14. Amusante cette discussion! L'essentiel est ce petit régal souvenir de notre enfance en tant que "pain au chocolat " soit de bonne qualité!

    ReplyDelete
  15. Si on explique le prix de la chocolatine à JF Copé
    on se sentira mieux pour la manger

    ReplyDelete
  16. Vu que c'est une pâte feuilletée on pourrait dire aussi "feuillantine" ;-)

    D'après l'article "Chocolatine" de Wikipédia, ce mot figure dans le dictionnaire Petit Robert depuis 2007 et dans le Petit Larousse depuis 2011.

    Si c'est bien le cas, il faudrait peut-être renouveler les dictionnaires du CDI, au lycée de Montauban. Pour ma part je ne peut pas vérifier, mes dictionnaires datent de 1989 pour le Petit Robert et de 1972 pour le Petit Larousse :D

    ReplyDelete
    Replies
    1. Effectivement...

      Delete
    2. J'adore"feuillantine"
      L'origine occitane confirme et justifie l'usage local, mais pas sa substitution à "pain au chocolat "

      Les étymologies aussi fausses que farfelues m'ont bien amusée

      Delete
  17. Whatever it's called, I want one. Right. Now.

    ReplyDelete
  18. Les deux mots devraient être dans le dico !chez nous c 'est le pain au chocolat 😊

    ReplyDelete
  19. Les deux mots devraient être dans le dico !chez nous c 'est le pain au chocolat 😊

    ReplyDelete
  20. Vive le pain au chocolat ! Après nos régions on ne va tout de même pas nous enlever le pain au chocolat, non mais ! Déjà que la France n'est tout à fait la France !
    Mois aussi, je suis chauvine !

    ReplyDelete
  21. Chez mes grands parents, on disait pierre de sucre...

    ReplyDelete
  22. Il me semble que la requête a été envoyée à l'académie française.
    Je pensais que chocolatine était un régionalisme, peut-être pas. Du coup je me suis penchée sur les expressions de mon mari. Par exemple contrevent, ce mot existe et ne signifie pas la même chose que volet qui peut être intérieur ou extérieur. Il y a aussi ramasse-bourrier pour la pelle à poussière. Du coup j'ai retrouvé la "jaille" de Nantes qui se dit le "repoux" à Epinal (la déchetterie)

    https://fr.wiktionary.org/wiki/ramasse-bourrier

    Et surtout il y a son "crayon de bois" que je dis "crayon à papier". Je ne suis pas sûre que mon habitude vient de l'est de la France car j'ai fait tout mon primaire et mon collège en Afrique Occidentale. J'ai trouvé cette étude passionnante >

    https://francaisdenosregions.com/2016/11/25/crayon-de-bois-ou-crayon-dea-papier/

    (Dans les commentaires on parle de chocolatine et de pain au chocolat)

    ReplyDelete
    Replies
    1. (As tu mangé ta... viennoiserie ?)

      Delete
    2. Ma moitié s'en est chargé :-)

      Delete
    3. Les cartes et l'article fort intéressants ont bien parlé et confirmé mes origines: j'emploie le mot "crayon à papier."

      Delete
    4. Mes parents (originaires de Champagne et Lorraine) disais tout simplement "crayon gris"...

      Delete
    5. Oups ! lire "disaient" au lieu de "disais".
      C'est curieux comme l'usage du clavier entraîne spontanément des fautes d'orthographe que personnellement je ne ferais pas en écrivant à la main...

      Delete
  23. Moi,je préfère les brioches au sucre ; )
    mais j'ai dégusté tous les commentaires : ))))

    ReplyDelete
    Replies
    1. Les brioches sont au top pour moi aussi.

      Delete
  24. I like how passionate the French are about their beautiful language, guarding it from intrusions. Nevertheless, I suspect that popular usage will eventually win out.

    ReplyDelete
  25. I am "chocolatine" !!!! Yes, I am !

    ReplyDelete
    Replies
    1. Au moins je ne suis pas seule...

      Delete
  26. 43 commentaires ! preuve que les questions linguistiques passionnent, comme le souligne Vicki Lane.

    ReplyDelete
  27. "Crayon de bois "pour "crayon à papier " me fait penser à Caran d'Ache, et à la fabrication de ce crayon!

    ReplyDelete
  28. il faudrait demander à Lucie quels "équivalents "régionaux elle connaît pour notre
    expression normande "passer la toile"( passer la serpillère)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Il me faudrait me souvenir du billet où nous avions écrit à propos de cette fameuse "serpillère" :-) Lucie s'en souviendra sûrement.

      Delete
  29. As -tu entendu parler de l'étymologie fausse et farfelue de Balleroy?

    ReplyDelete
  30. ...qui serait issue du cri de la population sous la Révolution :
    "A bas le roy!"

    ReplyDelete
    Replies
    1. Pas du tout... et à retenir.

      Delete
  31. or le toponyme, attesté depuis le XIi ème s, vient du gaulois;
    Le nom de la localité est attesté sous les formes Balaré en 1148 et Balleré en 1180[2]. Le toponyme serait issu de l'anthroponyme gaulois Balaros[2],[3].

    Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune a porté le nom de Bal-sur-Drôme[4].

    ReplyDelete
  32. J'aime cette discussion enflammée. Mais pourvu qu'il ou elle soit bon(ne, vous m'accorderez que l'important c'est de le (la) manger !

    ReplyDelete
    Replies
    1. Ce sera donc le mot de la fin!

      Delete