Saturday, October 31, 2015

Happy Halloween!

 photo 244 1 IMG_9079_zpsarsyiwkm.jpg 10 rue des Prêtres, Toulouse, 28 octobre 2015 

Pas facile de trouver des citrouilles dans Toulouse et pourtant ce balcon nous en présente quelques-unes d’originales dans le style Art déco.

No too easy to find pumpkins in Toulouse these days and yet this balcony is there to show you a few original ones in the Art Deco style.

 photo 244 2 IMG_9080_zpslhmflel3.jpg


 photo 244 3 IMG_4513_zpsl0hwgplb.jpg
 

33 comments:

  1. La décoration très classe du balcon te permet de renouveller le thème, d'une façon très originale

    Et ta photo fantomatique est super réussie: belle ambiance festive!

    ReplyDelete
  2. bon mois de novembre!biz

    ReplyDelete
  3. Ce n'est pas de l'art déco mais :

    Lorsque mes fils étaient petits, nous ne fêtions pas Halloween dans le petit village de Beauce où nous habitions.
    Il n'y avait qu'une famille, dont la mère était allemande, qui était célébrante. Elle décorait le devant de sa maison de citrouilles de toutes les tailles et creusées comme il se doit, qu'elle illuminait dès la nuit tombée avec des bougies. Tous les gosses sortaient pour les admirer, ravis du spectacle offert.
    L'année des cinq ans de mon fils cadet, un vieux voisin vint se plaindre un peu partout, qu'une grande partie des citrouilles et potirons de son jardin de plein champ avaient été abîmées. J'en avais parlé à la maison en commentant : ce pauvre Lucien, qui a bien pu lui saccager ses citrouilles...
    Tout le village allait évidemment voir le désastre.
    Les jours passèrent et je voyais mon petit s'étioler, il devenait triste comme il ne l'avait jamais été.
    Halloween était passé depuis quelque temps quand un jour il éclata en sanglots. Et il finit par me dire que c'était lui qui avait abîmé les lanternes pleines de Lucien : « parce que toi, maman, tu ne veux jamais, alors j'ai essayé d'en creuser une ».
    Comme c'était trop dur pour ses petites mains (et son canif), il avait essayé tous les modèles. Mais il ne pouvait vivre avec le chagrin de Lucien.
    Nous étions donc allés ensemble voir le vieil homme pour lui dire la vérité. Et Lucien, qui avait cru à une malveillance, s'il avait été ému par la vérité du petit, avait aussi trouvé l'histoire bien drôle et pour récompenser Thibault de s'être « dénoncé », il avait pris la plus grosse de ses citrouilles, il avait invité mon fils à venir la creuser avec lui (tu fais comme ça Lucien, il lui faut des yeux...) et il la lui avait offerte.
    Et à Noël, la citrouille (un peu fatiguée) brillait encore sur une de nos fenêtres.

    Happy Halloween Thérèse !

    ReplyDelete
    Replies
    1. Quelle magnifique histoire vécue ! Merci

      Une deuxième grâce aujourd’hui 1er novembre puisque je viens d’écouter sur France Culture une une rediffusion sur « l’accompagnement de fin de vie » avec Gabriel Ringlet qui, comme toujours, me prend aux tripes.

      Delete
  4. Merci!

    Joyeux Halloween!

    ReplyDelete
  5. Coucou Thérèse.
    Ouille! Ouille...! Fêter Halloween rue des prêtes, c'est un peu risqué, imagine qu'ils soient exorcistes... mdr
    Très bon dimanche. ☺ ☼

    ReplyDelete
    Replies
    1. Ouille ouille les citrouilles, il faut savoir prendre des risques.

      Delete
    2. Daniel fait ,sans doute, de façon plaisante, allusion à Holy wins

      Delete
    3. Ah! Du nouveau pour moi, je viens de comprendre la signification de "Holy Wins" en allant sur la toile. Merci pour la précision.

      Delete
  6. la citrouille est devenu carrosse automobile qui roule parfois si vite qu'on a 6 trouilles dedans !

    ReplyDelete
  7. Mouarf ! Superbe ce balcon !

    ReplyDelete
  8. Nice wrought iron ornamentation, but I would not have recognized them as pumpkins, so stylized they are. We are right around peak fall colors, coinciding nicely with Halloween, and of course pumpkins everywhere...

    ReplyDelete
  9. Je me glisse dans le premier commentaire de Miss Yves :-)

    ReplyDelete
  10. J'écouterai demain la rediffusion des "Racines du ciel" que j'écoute d'habitude le dimanche matin. Mais je n'ai pas pu aujourd'hui. Merci de ce rappel.
    Emouvante histoire racontée par Mine Derrien !

    ReplyDelete
  11. Une bonne trouvé ! T'as de bons yeux !

    ReplyDelete
  12. Il me fait sourire ton platane de bandeau avec un nez à la Pinocchio ! Va-t-il prendre vie et dira-t-il des mensonges ?
    Tu as l'oeil d'avoir repéré les citrouilles, d'ailleurs c'est une plante volubile qui se prête bien au fer forgé et à l'art nouveau...
    Un automne, en me promenant avec une voisine, nous avons vu des citrouilles posées dans un emplacement près d'un jardin, nous avons pensé que c'était une offrande au passant et en avons embarqué une chacune. Il y a sas doute eu beaucoup de citrouilles, potirons etc cette année. Dans notre jardin nous avons eu énormément de coings, j'en distribué de ci et de là mais il m'en reste encore pas mal ! La corvée de la pâte à coing m'attend ! La cueillette m'a même donné très mal au bras droit au point que je ne pouvais pas le toucher, alors imagine, touiller la pâte > la prise est une perspective qui ne m'enchante pas !

    ReplyDelete
    Replies
    1. Dommage que la distance nous sépare, j’aurais volontiers donné un coup de main, sans pour autant en faire une opération coup de poing, et de bras par la même occasion.
      Un cataplasme d’argile verte ferait surement l’affaire dans ton cas précis.

      Delete
    2. Une de mes voisines était tellemnt ravie de faire de la compote pour l'hiver et de la gelée, je devrais lui redonner des coings... J'aime beaucoup la pâte mais ce n'est pas bien raisonnable d'être la seule de la famille à en manger.
      Le problème des coings est qu'une année il y en a à ne savoir qu'en faire et la suivante peut-être que quelques uns.... L'avantage d'avoir un cognassier dans son jardin c'est que c'est beau toute l'année et que l'on récolte à parfaite maturité lorsque les fruits sont très parfumés
      Si tu n'étais pas si loin, je t'aurais donné des coings (j'en ai emmenés à ma belle-soeur dans les Vosges)...

      Delete
    3. Quant à mon bras... Après 15 jours dont une semaine de vacances à Evian avec les petits enfants mais aussi notre fille et mon mari, ça va beaucoup mieux, mais j'en étais venue à me poser des questions sur la gravité du phénomène... Mon père aurait dit "il faut couper" comme il répondait à chaque fois que nous nous plaignions d'un petit bobo...

      Delete
  13. il fallait les trouver !!

    ReplyDelete
  14. Mais à consommer des yeux sur place !

    ReplyDelete
  15. Now that is really pretty!

    ReplyDelete
  16. Comme tu peux t'y attendre, j'adore la lanterne fantomatique ;-)

    Les volutes de fer forgé du balcon Art nouveau sont époustouflantes, sans doute l’œuvre d'un artisan virtuose..

    ReplyDelete
  17. Très bonne idée de décoration halloween
    Bravo
    Bonne journée

    ReplyDelete
  18. tout est déjà dit et bien dit! bravo pour ce très beau message.

    ReplyDelete
  19. Bien vu, Thérèse !
    J'aime beaucoup la boule de poils roux.

    ReplyDelete
  20. What beautiful ironwork!

    ReplyDelete
  21. il faut marcher le nez en l'air pour voir de belles choses
    et des citrouilles au balcon

    ReplyDelete
  22. Un amical bonjour sur ton joli blog

    BISES et bonne journée Thérèse

    ReplyDelete
  23. BELLES PHOTOS THERESE LE BALCON EST TRES BEAU. BONNE FIN DE SEMAINE ET TRES BON WEEK_END.
    BISOUS.

    ReplyDelete
  24. Une belle et originale photo de citrouille et une belle histoire sur le même thème de Mine Derrien.

    ReplyDelete