Friday, June 05, 2015

RD 948

 photo 204 1 IMG_7016_zps6oomcecr.jpg Dans la baie de Bourgneuf, mai 2015

Le passage du Gois* d’une longueur de quatre kilomètres et demi sépare Beauvoir de l’Île de Noirmoutier (Barbâtre). On ne peut emprunter ce passage que pendant une période de trois heures, soit une heure trente avant et après la marée basse.

The departemental road Nr 948 
“The Passage du Gois"*: nearly three miles long separates Beauvoir from l’Île de Noirmoutier (Barbâtre). One has an interval of three hours to drive across, it means one and a half hour before and after the low tide. 

*Le terme “Gois” vient du mot « goiser » qui signifie en patois local « marcher en mouillant ses sabots »
 *The term « Gois » refers to « goiser » which means “walking while wetting one’s wooden shoes“ in local
dialect.

 photo 205 2 IMG_7023_zpsys0h4ltk.jpg


Au passage pêche à la palourde

On the way: clam digging

 photo 205 3 IMG_7030_zpsejodpa1k.jpg


L’alternative : le pont de Noirmoutier

A secure alternative: the Noirmoutier Bridge


 photo 205 4 IMG_7029_zpsgxhyn5tu.jpg




 photo 205 5 IMG_7032_zpshnqtky8i.jpg
 

21 comments:

  1. Crazy! I've never driven over one of these roads. Pretty interesting way to gather lunch:)

    ReplyDelete
  2. Coucou Thérèse.
    Le Gois,"mythique" ce fut le seul accès à l'ile très longtemps.
    La marée ne pardonne pas, mieux vaut respecter les horaire, des pécheurs à pied se font surprendre tout les ans.
    Nous avions une voisine qui y a laissé sa voiture elle fut sauvée par un pécheur qui passait avec sa "plate ".
    Bisous bon weekend.
    A + :o)

    ReplyDelete
  3. ...comme au Mont Saint-Michel où tous les ans les sauveteurs doivent intervenir.
    J'aime bien les deux photos des pêcheurs en action, dans ce vaste paysage marin

    ReplyDelete
  4. beau photo reportage, j'aime beaucoup le cadrage sur la deuxieme photo

    ReplyDelete
  5. Après les huîtres, le crabes, voilà les palourdes, quel programme !
    Comme Olivier, un beau reportage avec un coup de coeur pour la seconde photo.
    Belle journée !

    ReplyDelete
  6. Mon père avait une maison (que ma sœur a achetée) à Noirmoutier mais je n'y suis allée que deux fois. Si les villages ont un charme indéniable, je trouve que l'ensemble est bien plat : il me faut du relief ! J'avais beaucoup apprécié de visiter les marais salants à bicyclette et la pêche aux palourdes.

    J'étais beaucoup plus attachée à Belle-île où la nature est vraiment exceptionnelle (pour une île).

    Et en ma jeunesse, j'avais découvert Sein (qui voit Sein voit sa fin...).

    Je suis toujours très angoissée sur les îles, souvenirs du fils aîné gravement malade trois années de suite sur la seconde avec les aléas des soins îliens. Ça a dû changer depuis 20 ans mais j'en garde des sensations terrifiées.

    ReplyDelete
  7. C'est là que se tenaient nos enfants avec la mer jusqu'à mi-mollets pour une photo que j'ai encore sur la commode de l'entrée... Longtemps Noirmoutiers a été une île, heureusement la marée est basse deux fois par jour, il faut juste consulter les horaires avec attention, pour aller et venir >

    http://www.passagedugois.com/crbst_5.html

    Herueusement, il y a le pont et les refuges aussi tout au long du Gois

    ReplyDelete
  8. Clamp picking, the rough and rusty basket for taking. Very lovely Thérèse.

    ReplyDelete
  9. I have to admit, I'd be afraid to drive that road. I'd be afraid of bad timing. Wonderful photos!

    ReplyDelete
  10. I think I will opt for the bridge. The road must be well built to hold up to all that water.

    ReplyDelete
  11. j'adore toutes ces îles même si ma préférence va à celle des côtes bretonnes (Dont ma préférée car si authentique l'île de Sein) sans chauvinisme aucun.

    ReplyDelete
  12. I would like to try the road. Driving across the sea seems like an adventure.

    ReplyDelete
  13. Je l'ai pris une fois... J'ai adoré ! C'est chouette je trouve les routes tributaires des marées.

    ReplyDelete
  14. I love the photo of all the people digging for clams.

    ReplyDelete
  15. En bonne méditerranéenne, ces horaires de marée m'ont toujours fait peur! On n'a pas intérêt à traîner en route, je serais toujours inquiète si je m'aventurais là-dessus!

    ReplyDelete
  16. Hummm cela fait du bien aujourd'hui!!!
    On sent l'air marin...

    ReplyDelete
  17. C'est un rythme très particulier que d'être tributaire des marées! Une belle série d'images qui nous font voyager!
    Bonne semaine!

    ReplyDelete
  18. Merci pour ta carte: elle est super!

    ReplyDelete
  19. l'hiver ici c'est sublime !

    ReplyDelete
    Replies
    1. J'aimerais tant y retourner...

      Delete