Wednesday, March 26, 2014

Le combat

56 1 photo 561IMG_8134_zpsd3d3ef16.jpg Av. Meridiana, Barcelona, mars 2014 

Que cela soit à Barcelone ou ailleurs, la solitude se fait sentir lorsqu’il est question de vie ou de mort.

The struggle Either in Barcelona or elsewhere facing loneliness is not an easy thing when it is a question of life and death.
   photo 562IMG_8024_zps63d480d4.jpg


56 3 photo 563IMG_7692_zps03643c33.jpg
Pl. Catalunya, mars 2014

20 comments:

  1. Coucou Thérèse.
    La aussi:
    Des Homeless..
    Des arbres sans soutien...
    Des chiens sans niche...
    Le siècle des lumière n'aurait il pas tenu ses promesses ! il date un peu puisqu'il débuta au XIII e.
    Quel non portera le XXI e siècles ?
    Bonne soirée.
    A + ;o)

    ReplyDelete
  2. surtout en ce moment avec la récession (et la crise qui persiste malgres cette recession) qu'il y a en Espagne,la vie doit etre tres dure

    ReplyDelete
  3. Aïe ! triste constat

    ReplyDelete
  4. triste.. les chats à marrakech sont mieux choyés...

    ReplyDelete
  5. "à Barcelone ou ailleurs"
    la solitude, hélas ! reste la solitude.
    Mais, comme dit la chanson
    « Il me semble que la misère
    Serait moins pénible au soleil
    »
    de Barcelone...

    ReplyDelete
  6. Déprimant...
    Je t'ai répondu sur mon blog

    ReplyDelete
  7. C'est triste et ça fait mal au cœur !
    On se demande où est passée la solidarité.
    MERCI beaucoup pour ces photos qui nous font prendre conscience du drame que vivent de trop nombreuses personnes à Barcelone et ailleurs.

    Bonne continuation chère Thérèse et GROS BISOUS d'Asie !!!!

    ReplyDelete
  8. Love the picture of that dog sun-bathing.

    ReplyDelete
  9. Yes, these scenes could be anywhere. Very moving post.

    ReplyDelete
  10. A dog is a dog is a dog -- whatever the country!

    ReplyDelete
  11. Il paraît que c'est pire que chez nous. Tout le monde entier s'est enchanté du passage à l'an 2000 mais quelle dégringolade depuis.

    ReplyDelete
  12. Les enfants aussi sont sensibles à cela... Peut-être détournent-ils moins le regard que nous...
    Mes fils, qui n'ont pas l'habitude de la ville, sont tout attristés à chaque fois qu'ils croisent cette misère et cette solitude, moins visibles chez nous.

    ReplyDelete
  13. Et pourtant le chien est en plein milieu du passage. Ce serait plutôt un signe de confiance en lui et de volonté de contrôle ? J'ai appris que les arbres des villes sont plantés beaucoup trop serrés... Et parfois constaté que les tuteurs et les liens censés les aider au départ ne sont pas enlevés par la suite et les blessent en entaillant leur tronc....
    Il y a bcp de sans abris à San Francisco, le climat n'y est pas rude et les équipements sanitaires faciles d’accès, propres et bien conçus.... Cela adoucit un peu la misère (comme le chante Charles Aznavour)

    ReplyDelete
  14. Such a sad state of affairs.

    ReplyDelete
  15. Trois images très symboliques et bien d'actualité!

    ReplyDelete
  16. ça fait froid dans le dos. Avec le développement des nouvelles technologies, le "tout tout de suite", on peut se demander où sont les vraies valeurs de solidarité et d'altruisme...

    ReplyDelete
  17. quoi dire?
    je dirais comme Daniel...

    ReplyDelete
  18. Triste triptyque...

    Dans une ville moyenne à 35 km de chez moi, la mairesse réélue) a exclu des rues tous les "symptômes" de misère et de pauvreté.

    Il y avait un arbre dit "arbre à palabres" où se réunissaient quotidiennement quelques SDF, elle l'a fait entourer de grilles...

    ReplyDelete