Sunday, February 23, 2014

L'ardoise magique

44 photo 44IMG_5373_zps7274acd5.jpg Toulouse St Simon, novembre 2013

Trouvée au parc de Monlong au détour d’un chemin…

Found at the Monlong Park close to the path… 

The magic slate 

If I was a plant I would be an iris. I am not a dead leaf because I love life. 
If I was the sea I would be making more waves. 
I am the sea because I love it when the wind is lifting me. 
Cérine

17 comments:

  1. une bonne idée "semer" des ardoise avec une craie dans les jardins pour que les passants écrivent leurs pensées !

    ReplyDelete
  2. C'est poétique et chouette !

    ReplyDelete
  3. ✿•̃‿•̃✿

    Cette ardoise et ce qui est écrit dessus ... c'est SUPER !!!!
    Merci chère Thérèse !!!! ❤

    Je t'embrasse FORT !!!

    ReplyDelete
  4. O.K. I'm officially frightened now.

    ReplyDelete
  5. That is so nice.

    ReplyDelete
  6. Un peu en avance sur le printemps des poètes ?

    ReplyDelete
  7. Cela va sans dire... je suis fan de ton billet !!!!))))

    Biseeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeee

    ReplyDelete
  8. Bien vu Thérèse !

    ReplyDelete
  9. Quelle belle poesie et quelle bonne idee de l'ecrire sur un un morceau d'ardoise pour les autres a voir.

    Lors d'un de mes voyages a Seattle, j'ai trouve cette boite a poemes.

    ReplyDelete
  10. I love visiting your blog. You always find the most unusual things!

    ReplyDelete
  11. "Si j'étais la mer, je ferais plus de vagues"
    Un souhait à prendre au second degré.
    Sinon, pour ce qui est des vagues, entre Petra et Ulla ont a eu la dose !

    ReplyDelete
  12. ✿•̃‿•̃✿

    Un petit coucou chez toi chère Thérèse
    GROSSES BISES d'Asie
    Bon mardi !!! :o)

    ReplyDelete
  13. c'est un peu comme les commentaires sur les blogs

    ReplyDelete
  14. Des pensées mignonnes.

    ReplyDelete
  15. ✿•̃‿•̃✿

    Un petit bonjour sur ton blog chère Thérèse !
    Je t'envoie de GROS BISOUS d'Asie vers Toulouse
    et je te souhaite une bonne continuation !

    ReplyDelete
  16. Si j'étais...

    Serais-je enfin, un jour ?
    Magnifique trouvaille.

    ReplyDelete