Wednesday, February 26, 2014

Pied de nez

45 photo 45IMG_0647_zpse22c3ede.jpg Aéroport de Blagnac, février 2014
« Tutta la famiglia – 1998 Collection, les Abattoirs, Toulouse 

Richard Fauguet
« Sculpture » de 5 bicyclettes paralysées par des antivols !

A way to thumb his nose…
Richard Fauguet 
“Sculpture” of five bicycles paralyzed by chain locks.

27 comments:

  1. Voilà des propriétaires de vélos bien méfiants...

    ReplyDelete
  2. belle installation, fait réfléchir!

    ReplyDelete
  3. ✿•̃‿•̃✿

    Rô !!! C'est ce que j'aurais dû faire avant de me faire voler mon vélo à Paris il y a 3 ans ! ;o) ;o) LOL

    Merci pour ce partage !
    GROS BISOUS d'Asie
    et bonne journée chère Thérèse !!! :o)

    ReplyDelete
  4. Bah oui, c'est pas comme si il n'y avait jamais de vols !

    ReplyDelete
  5. Un regard critique sur notre monde hypersécurisé...

    ReplyDelete
  6. C'est ce que j'appelle le désastre :

    http://ptutoy.over-blog.net/article-ce-que-desastre-signifie-74800429.html

    C'est sur les bagnoles qu'on devrait agir, pas sur les vélos.

    Est-ce vraiment de l'art ? Ce mot que l'on plaque à toutes les sauces dès que quelqu'un pense avoir une idée originale.

    ReplyDelete
  7. Un choix de couleurs assez conventionnel, non ? Le titre est "Toute la famille". Ce qui donne gris pour le papa, rose pour la maman, bleu et rose/violet pour les enfants...

    ReplyDelete
  8. ah ça c'est de l'art ! j'adore et ça m'a bien fait rire ce matin !
    belle journée thérèse

    ReplyDelete
  9. Bof !
    Faut avoir l'esprit anti normal.

    ReplyDelete
  10. Si on achète l'oeuvre, j'espère que l'on vous donne les clés des antivols.

    ReplyDelete
  11. Au premier abord, intriguee par une telle demarche de l'auteur, j'ai ete lire ce que je pouvais sur le web et entre autres le lien mentionne dans le billet. La conclusion c'est que j'aime bien cette folie "securitaire" ce detournement d'objets et comme le dit Elfi c'est de la matiere a reflections.

    ReplyDelete
  12. Je croyais que c'était le fait d'un nostalgique des scoubidous!

    ReplyDelete
  13. Je les avais vu aussi ! De l'art ? En tout cas ça fait réfléchir quand on prend son petit café juste au-dessus !!!

    ReplyDelete
  14. j'ai perdu le code d'un antivol !
    j'aime cette "oeuvre"

    ReplyDelete
  15. Mais c'est qu'on trouve de tout à Blagnac !
    Ah, si j'avais su, m'étant fait voler mon vélo étant ado, j'aurais dû lui mettre plus d'antivols, je l'aurais peut-être encore

    Biseeeeeeeeeees de Christineeeeee

    ReplyDelete
  16. That is quite strange!

    ReplyDelete
  17. Sometimes I think that's how many locks one needs to deter theft! Clever idea.

    ReplyDelete
  18. A good metaphor for the way some people try to lead their lives...

    ReplyDelete
  19. Belle photo.C'est impressionnant le nombre des antivols appliqués sur les vélos. Amitiés. Myko.

    ReplyDelete
  20. Art comes in all forms.

    ReplyDelete
  21. Hmm, I wonder what he really was meaning to say.

    ReplyDelete
  22. ça se vend pas j'espère

    ReplyDelete
  23. Parfois ce serait nécessaire.... tellement on se fait voler des deux-roues. Il y a quelques années le fils d'un,couple d'amis s'est fait voler son booster. Toute la famille a sillonné les rues de la ville pour la retrouver. Ils ont réussi, ce qui n'est pas tjrs le cas.

    ReplyDelete
  24. Très amusant : un moyen de montrer que quand on essaye de se surprotéger, on ne vit plus !

    Je viens de faire le tour de tous tes derniers billets, j'en ai raté beaucoup et de très beaux mais j'étais partie en vacances pendant quinze jours. Dans mon prochain billet je vous ferai deviner où...

    ReplyDelete
  25. La poussette de mon petit-fils est dans son entrée d'immeuble sans antivol avec dans le panier dessous celle de son "bébé". Il est vrai qu'elle est derrière le sas d'entrée. Un peu plus loin il y a son "vélo" càd son petit tricycle à canne.
    Je n'aime pas cet aspect grouillant qui me fait penser à des vers, je ne crois pas que je me laisserais tenter par une telle oeuvre ni que je la regarderais bien longtemps...

    ReplyDelete
  26. This could be a commentary on sacrificing freedom for security.

    ReplyDelete