Thursday, June 07, 2012

Notabilité (5/16)

57
Seix, mai 2012 
Je continuerai à vivre dans l’idée que Gaston ne peut être qu’un prénom et que dans le village de Seix on y vit autrement que dans l’anonymat, pour le meilleur.

Notability
I will pursue my life with the idea that « Gaston » can only be a first name and that in the village of Seix people are able to be known by just their first name.

13 comments:

  1. monsieur Gaston est un vieux con : c'est pas moi qui le dit mais Lili Cros et Thierry Chazelle

    ReplyDelete
  2. Oh! Bergson !!!!
    Je préfère la chanson:

    Gaston y a l'téléphon qui son'
    Et y a jamais personne qui y répond
    Gaston y a l'téléphon qui son'
    Et y a jamais personne qui y répond

    Bonne journée A + :))

    ReplyDelete
  3. Je ne sais quelle est la taille de la ville de Seix (en tout bien tout honneur comme disait un ami à moi) mais notre fils à 12 ans était tout aussi notable car un courrier à lui envoyé d'Ecosse par un copain avec comme seule adresse ses nom et prénom et la ville de Cergy (qui fait je ne sais combien d'habitants) est arrivée à bon port.
    J'imagine que le facteur connait Gaston qui semble habiter là depuis belle lurette à voir l'état de l'étiquette.

    ReplyDelete
  4. (Je sais où habite le facteur de notre fille, il est le président de la classe en zéro de son village de 515 habitants)

    ReplyDelete
  5. That would be nice.

    ReplyDelete
  6. Moi aussi , je préfère la chanson de Nino Ferrer, et aussi Gaston Lagaffe!
    (Pour des raisons personnelles, d'ailleurs)

    Sympa, la vie villageoise que l'on devine là.
    Tu sais que les facteurs font des merveilles pour trouver à qui sont adressés des courriers parfois farfelus.
    Tu devrais publier ta boîte aux lettres "poulailler" puisque tu te lances dans ce thème
    le début du commentaire de Cergie m'a bien amusée

    ReplyDelete
  7. et bien moi j'ai une tante , qui a perdu complètement la tête maintenant...mais qui du fond de sa campagne morbihannaise quand elle avait 10 ans avait écrit à un oncle parti (comme beaucoup de Bretons) travailler à Paris
    Mon oncle Isidore (traduction littérale du breton où on dit toujours mon oncle ou ma tante) à Paris... il a reçu sa lettre au bout de 2 semaines grâce au cachet du morbihan donnant des indications sur la nature du nom et surtout ... du zèle de l'employé qui prenait le temps de chercher/ Qu'en serait-il maintenant?
    je suis comme miss yves je préfère penser à Nini Ferrer.
    J'ai beaucoup aimé la balade que tu nous as proposée.

    ReplyDelete
  8. What a pleasant thought! That would be very nice.

    ReplyDelete
  9. sympa en tout cas ;)

    ReplyDelete
  10. Moi, je pense a Gaston Gaston Lagaffe. J'habitais dans un petit village du Gard ou tout le monde se connaissait par leur prenom. Etant 'de Paris', nous etions connus comme 'des Parisiens', et moi, parfois, comme 'l'Americaine'.

    ReplyDelete
  11. Epatante, l'histoire de Marguerite-Marie.

    Moi j'aime bien l'idée qu'il y ait un monsieur Gaston.

    ReplyDelete
  12. How simple a life that would be.....I like the name Gaston. Unique to French:) It's fun to say.....

    ReplyDelete