Monday, January 20, 2014

Sur la pointe

27 photo IMG_0203_zpsa1e5f5e0.jpg Toulouse, Repetto, rue de Metz, janvier 2014 

« Dans ma maison » de Jacques Prévert

 «… C’est très intelligent les pieds
Ils vous emmènent très loin
Quand vous voulez aller très loin
Et puis quand vous ne voulez pas sortir
Ils restent là ils vous tiennent compagnie
Et quand il y a de la musique ils dansent… »

On tiptoe
“In my house” by Jacques Prévert …

... They are very intelligent the feet 
They take you very far 
When you want to go very far 
And then when you don’t want to go out 
They stay there and keep you company 
And whenever there is music they dance…

27 2 photo 272IMG_2345_zpsffbed2dd.jpg
                                                               Toulouse, rue de Metz, septembre 2012 

Comme celle-ci? Clin d'oeil à Elfi 

Like this one Elfi?

* Happy Birthday Mr Luther King!

28 comments:

  1. et les souris dansent...:))

    ReplyDelete
  2. poétique cette représentation , et belle référence a maître Prévert.

    ReplyDelete
  3. presentation et non pas representation ;)

    ReplyDelete
  4. alors si Prévert s'en mêle les souris ont de l'avenir à l'opéra !

    ReplyDelete
  5. Repetto fait maintenant des souliers pour aussi des non danseuses, paraît-il d'un grand confort.
    une suite très poétique.

    ReplyDelete
  6. Mon rêve de petite fille…..

    ReplyDelete
  7. Repetto... ils sont un peu partout maintenant... un peu comme Starbucks! :-)

    Génial, Jacques Prevert!

    ReplyDelete
  8. What a beautiful post! I feel like dancing right now.

    ReplyDelete
  9. Ra peti peta
    petits pas
    petit bus
    si t'es fatigué
    t'as qu'à prendre l'autobus !

    pour aller voir danser
    souris et petits rats
    à l'Opéra ;-)

    Pour mémoire le Ra peti peta est une scie apparue en 1974 dans l'émission de télé "Le petit rapporteur" animée par feu Jacques Martin.

    Ce qui est très très loin de valoir Jacques Prévert !

    De loin, j'avais pris le tas de chaussons pour un étal de poissonniers, va savoir pourquoi :-)

    ReplyDelete
  10. J'adore le petit rat ! L'univers de la danse fait toujours rêver...

    ReplyDelete
  11. j'aime beaucoup les reflets dans les vitrines et cette vitrine là est super originale et jolie !

    ReplyDelete
  12. Il va falloir se mettre à la danse, je vais avoir du mal avec le tutu

    ReplyDelete
  13. Trop joli comme vitrine (c'est Repetto ?) et avec du Prévert, ça devient magique !

    ReplyDelete
  14. tu es à la pointe !!!

    ReplyDelete
  15. ❀❀*❀❀ o-❀-o ❀❀*❀❀

    Merci à toi pour ces belles photos et ce magnifique poème de Jacques Prévert !

    Je te souhaite un bon mardi.

    BISOUS d'Asie !!!

    ❀❀*❀❀ o-❀-o ❀❀*❀❀

    ReplyDelete
  16. Les petits rats vont avoir de quoi se chausser, vu la pile dans la vitrine.
    J'apprécie particulièrement le clin d'oeil du "Rat petit rat" en tutu !

    Biseeeeeeeeeeeeeees de Christineeeee

    ReplyDelete
  17. Ra pe ti pe ta pe ti pe ti pe to

    C'est aussi le refrain de "La peinture à l'huile" de Bobby Lapointe, mais aucun rapport avec les chaussons de danse !

    ReplyDelete
  18. Je n'ai jamais soldé mes pointes, elles doivent bien cachées dans un placard. Souvenirs de Paris.
    J'aime bien la petite souris grises avec son tutu rose.

    ReplyDelete
  19. Belle photo, avec un texte de mon poete prefere....et je suis etonnee que je ne connaisse pas ce poeme. Dans quel recueil se trouve-t-il?

    ReplyDelete
  20. Bibi,
    Dans "Paroles"

    ReplyDelete
  21. Les petits rats n'ont plus qu'à bien se tenir !!!
    Les pieds dans les chaussons les petits rats s'en sont allés danser à l'opéra...

    ReplyDelete
  22. Bel extrait du poème de Prévert.

    Sur les pieds, on peut lire le poème "Eloge des pieds" de l'écrivain-poète-alpiniste italien Erri de Luca :

    http://ptutoy.over-blog.net/article-21569188.html

    Belles photos aussi.

    ReplyDelete
  23. Dernieres lignes d'un texte d'Erri De Luca, traduit de l'italien et envoyé par Patricia Tutoy:
    Eloge des pieds
    "...Parce que, même quand on voudrait les balancer sur le derrière de quelqu’un, vient le doute que la cible ne mérite pas l’appui.
    Parce que, comme les chèvres, ils aiment le sel.
    Parce qu’ils n’ont pas hâte de naître, pourtant quand arrive le moment de mourir ils ruent au nom du corps contre la mort."

    ReplyDelete
  24. Creative display.

    ReplyDelete
  25. Coucou Thérèse.
    Beaucoup d'invendu, les petits rats ont peut être été éradique !
    Je me retire sur la pointe des pieds.
    Bonne journée.
    A + :o)

    ReplyDelete
  26. Voilà qui plairait à ma petite fille!

    ReplyDelete