Sunday, April 21, 2013

Pecten maximus

197 2 photo 1972IMG_4432_zps79c30d71.jpg
 Port-en-Bessin, avril 2013 

Coquilles Saint Jacques pour les gros mollusques, pétoncles pour les plus petits.

Sea scallops for the large mollusks and bay scallops for the smaller ones.

197 1 photo 1971_zps86f816db.jpgPort-en-Bessin, avril 2013

La marée semble prendre un réel plaisir à brasser jour après jour les coquilles et à en faire de véritables tableaux pour notre plus grand bonheur. 

The tide seems to really enjoy shuffling the shells day after day and create such paintings, much to our delight.

197 3 photo 1973IMG_4433_zps52b992b0.jpg
Port-en-Bessin, avril 2013

40 comments:

  1. ♡✿♡ ♡✿♡ ♡✿♡
    Merci beaucoup Chère Thérèse pour ces magnifiques photos des coquilles les unes contre les autres au bord de la mer !!!!
    J'aime beaucoup l'effet que cela donne !!! Très belles photos !!!!

    Je t'envoie de GROS BISOUS et
    je te souhaite un bon dimanche ! :o)
    ♡✿♡ ♡✿♡ ♡✿♡

    ReplyDelete
  2. En effet, un coquillage tout simplement avec un effet d'optique trompeur... J'adore cet ondoiement des coquilles qui se litent selon la marée et le courant, je les imagine claquant des valves en un applaudissement doux et faisant la ola...

    ReplyDelete
  3. je suis entièrement d'accord avec Marguerite... j'adore imaginer les coquillages faisant la ola !
    bon dimanche Thérèse

    ReplyDelete
  4. Beautiful shots. I can almost smell the ocean.

    ReplyDelete
  5. Je n'avais aucune idée que l'on pouvait trouver autant de coquilles St Jacques rassemblées en un tel endroit !

    ReplyDelete
  6. Shuffling the shells - great description, Therese! We could sit and watch all day.

    ReplyDelete
  7. Un vrai courant de coquilles, presque une danse immobile et frénétique (1)

    ReplyDelete
  8. un parterre de corolles roses.. ont-elles du corail?

    ReplyDelete
  9. Marguerite-Marie,
    Oui elles ont du corail!

    ReplyDelete
  10. extraordinaire !!! jamais vu ça !

    ReplyDelete
  11. Une photo extraordinaire que ta première image ! Du jamais vu pour moi.

    ReplyDelete
  12. I can't believe how many there are.

    ReplyDelete
  13. Superbes photos....ah, les coquilles St. Jacques....

    ReplyDelete
  14. La première image est impressionnante.
    Les plages recèlent de jolis trésors!

    ReplyDelete
  15. A Port-en-Bessin, une plage pour fakir !
    (Le n°impair 13 de la place est sans doute en face s'il existe du n°pair 14 < numérotation française)

    ReplyDelete
  16. J'ai cru qu'on utilisait ces coquilles pour l'elevage des huitres, comme ici au Japon....
    Les tons sont tres jolis !

    ReplyDelete
  17. Hier je regardais un reportage sur Dinard sur Tf1. Cela sentait bon la mer. On suivait des amoureux de la mer qui allait ramasser des coquillages à la marée basse.
    Nous n'avons pas de coquillages dans les montagnes. Quoique... mon père avait ramassé de très beaux fossiles avec des traces de coquillages dessus. Comme quoi, avant d'être montagnarde, j'avais les pieds dans l'eau, il y a très très très très longtemps. :-)

    ReplyDelete
  18. Coucou Thérèse.
    Quelle accumulation de coquilles très artistique.
    je les préfères tout de même dans mon assiette.
    Je n'avais pas trouvé je supputais une méduse !!!
    Bonne semaine A + :))

    ReplyDelete
  19. bonjour!

    stunning photography. love shells.
    and i love your blog!

    bonne semaine~

    ReplyDelete
  20. Il y a peut-être une usine Tipiak dans les environs !

    ReplyDelete
  21. Il m'a fallu vérifier le mot "Tipiak" pour comprendre... et il me faudrait aller dans la cuisine voir d'ou viennent les sardines et les petits pois en boîtes... nous cuisinons tout nous-mêmes... alors oui Tipiak est surement dans le coin quelque part.

    ReplyDelete
  22. Magnifiques photos Thérèse.
    Merci pour ton message chez moi. Le 21 octobre 2008 j'ai mis une photo prise sur le campus aussi du sculpteur Tom Otterness. Il fait de très belles oeuvres. Pour cette dernière je n'ai pas vu d'indication.
    Bises Thérèse :)

    ReplyDelete
  23. ♡✿♡ ♡✿♡ ♡✿♡
    Je passe sur ton blog pour te faire un petit coucou Chère Thérèse

    Je t'envoie de grosses bises d'Asie !!!
    Bon mardi !!!
    ♡✿♡ ♡✿♡ ♡✿♡

    ReplyDelete
  24. Une marée de St-Jacques, miam !
    J'aime beaucoup la première photo.
    Il y a une usine Tipiak dans le bas de la Bretagne, cela dit.

    ReplyDelete
  25. des coquilles vides, j'arrive trop tard

    ReplyDelete
  26. Incroyable le nombre de coquilles au m2 ! Mieux vaut ne pas marcher pieds nus dans le secteur !

    Bonnes à manger ?

    Biseeeeeeeeees de Christineeeee

    ReplyDelete
  27. Christine,
    Et comment. Elles ont toutes été ouvertes à Port-en-Bessin.

    ReplyDelete
  28. Je comprends enfin cette *fleur marine *.

    ReplyDelete
  29. C'est la mer qui rejette toute ces coquilles '
    On dirait un pavage organisé !

    ReplyDelete
  30. Béatrice,
    Non ce sont les pêcheurs!

    ReplyDelete
  31. Beautiful photos:) Greetings

    ReplyDelete
  32. Incroyable.. le fait que ce soit naturel! J'ai cru que 'était une oeuvre du land art!

    ReplyDelete
  33. How is it even possible to get that many shells in one place? Like others have said…Incroyable!

    ReplyDelete
  34. superbes photos... ahhh le bord de mer... biz

    ReplyDelete
  35. Le banc de coquilles est là depuis des années, diminue, se déplace, revient de plus belle!!!!

    ReplyDelete
  36. I love this look on the beach. It's so beautiful. I remember last year you had a couple shots from around this area? Gorgeous shells and pics!

    ReplyDelete
  37. Malgré la solidité des coquillages, de leur "carcasse", les photographies et la manière de les réaliser permettent de croire, par l'oeil, que légèreté, souplesse et élasticité les caractérisent. Bravo ! Beau rendu. Pour le plaisir de nos yeux.

    ReplyDelete
  38. c'est vraiment incroyable toutes ces coquilles , superbe ! :)

    ReplyDelete
  39. BONJOUR et bien en regardant ta première photo je peux dire que la pêche était agréable c'est incroyable d'en voir autant superbe ta photo THERESE

    ReplyDelete
  40. Rendues à la mer une fois vidées?

    ReplyDelete