Monday, March 20, 2017

 photo IMG_3453_zpsgj5tkpff.jpg Toulouse Saint Simon, 20 mars 2017 

De même que pour ces brins de muguet (cadeau de Claude) j'ai besoin de reprendre mes racines...

As for these bits of Lily of The Valley (a gift from Claude), my activities need to retake their roots.

22 comments:

  1. Retrouver ses racines, reprendre bien, s'ancrer dans quelque chose de solide. C'est quelque chose que je ressens régulièrement.
    J'espère que tout va bien pour toi Thérèse. Reçois mes bises et merci pour ces fleurs qui vont bientôt éclore. Je te souhaite un beau printemps.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Tout va bien Dédé, seulement l'environnement et la vie me déstabilisent en ce moment...

      Delete
  2. Reprendre pied pardon...

    ReplyDelete
  3. Toujours contente de te retrouver!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci, il me faut être plus constante.

      Delete
  4. A propos de racines, je me suis aperçue que mes hostas sont de plus en plus rachitiques, certains ont disparu. Par contre il est vrai que le muguet se porte bien, du moins il faudrait que je m'en assure... ce que je vais aller faire avant qu'il ne fasse nuit....
    Dès que les jours rallongent on sort d'hibernation ou d'hivernage plutôt.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Tout est en avance comme dans beaucoup d'endroits. On s'émerveille mais l'on s'inquiète quand même.

      Delete
  5. fait attention si tu plantes des dons de Claude tu attrapes des doigts verts

    ReplyDelete
    Replies
    1. Aucun soucis, je prends autant de doigts verts qu'il m'est possible d'avoir...

      Delete
  6. une petite racine donne un grand arbre :))) mais pas toujours :)))

    ReplyDelete
    Replies
    1. Les arbres font tellement partie de mon enfance, de mes racines.

      Delete
  7. Heureuse de ta réapparition !
    Tes brins de muguet m'ont l'air bien parti, même si je ne vois pas d'autres végétaux à proximité pour leur faire de l'ombre. Le muguet de mon enfance prospérait sous une haie de fusains au fond du jardin et son parfum était divin.
    Les racines ne s'enfoncent pas toutes dans le sol, certaines peuvent courir à la surface, on les qualifie alors de "racines traçantes".
    Bon printemps, Thérèse

    ReplyDelete
  8. Notre muguet est à l'abri d'un mur, côté nord-est comme l'était celui de notre enfance par contre je ne me souviens pas de racines aussi apparentes que celles-ci, elles auront droit à une fine couverture de compost dès demain.

    ReplyDelete
  9. déjà si grand en ce printemps... tu reprends bien vite racine pour notre plaisir !

    ReplyDelete
  10. Le printemps ne serait-il plus ce qu'il était?

    ReplyDelete
  11. Quel beau retour !
    Comme ton muguet, prends le temps de t'enraciner de nouveau !!!
    Vive le printemps !

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci. Te fais-tu à ton nouvel environnement? Viens-tu de temps en temps par ici?

      Delete
  12. I love Lilies of the Valley and that is something we never see in the desert. When I was growing up in Illinois, my mother had a patch of them in our yard.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Something in common: my dad loved Lilies of the Valley and had plenty of them against a wall close to our kitchen.

      Delete
  13. Bonjour Thérèse, mon muguet est aussi avancé que le tien : les clochettes sont déjà en train de pointer !
    Il faudrait aller un peu dans les bois, ne crois tu pas ?
    PS : tiens je n'ai pas regardé mon muguet rose que mon mari a mis en pot

    ReplyDelete
  14. Eh oui, une bonne idée que celle d'aller dans les bois mais des plus grands que celui au bout de notre rue qui est tout petit, pourtant j'y trouve des tas de merveilles à chaque fois que je m'y rends.

    ReplyDelete
  15. Lily of the valley, que c'est joli, que c'est frais, ce mot anglais autant que la fleur du même nom !

    ReplyDelete