Monday, June 09, 2014

« Trois sœurs » versus « Three brothers »

 photo IMG_1059_zps569f39e5.jpg Entre Sarlat-la-Canéda (Dordogne) et Les Eyzies-De-Tayac, avril 2014

Pour « Chateaubriant Daily Photo »

« Ouïr » Raymond Devos 

Il y a des verbes qui se conjuguent très irrégulièrement.
Par exemple le verbe OUÏR
Le verbe ouïr, au présent, ça fait :
J'ois ...J'ois ...
Si, au lieu de dire " j'entends ", je dis " j'ois ",
les gens vont penser que ce que je dis est joyeux;
alors que ce que j'entend peut être triste.
Il faut préciser :
" Dieu ! que ce que j'ois est triste !
 " J'ois ...
Tu ois ...
Tu ois mon chien qui aboie le soir au fond des bois ?
Il oit ...
Oyons-nous ?
Vous oyez !
Ils oient.
C'est bête !
L'oie oit ? Elle oit, l'oie !
Ce que nous oyons, l'oie l'oit-elle ?
Si au lieu de dire "l'oreille", on dit "l'ouie", alors :
L'ouie de l'oie a ouï.
Pour peu que l'oie appartienne à Louis :
" L'ouie de l'oie de Louis a ouï "
" Ah oui ? "
" Et qu'a ouï l'ouïe de l'oie de Louis ? "
" Elle a ouï ce que toute oie oit ... "
" Et qu'oit toute oie ? "
" Toute oie oit, quand mon chien aboie le soir au fond des bois, toute oie oit : Ouah ! Ouah !
" Qu'elle oit, l'oie ! ...
" Au passé ça fait : J'ouis ...
J'ouis !
Il n'y vraiment pas de quoi !

 « Three sisters » versus « Three brothers » 

 Impossible to translate this sketch “ouïr*” by Raymond Devos (1922-2006), a Belgian-French humorist who had such a way to manipulate words and to take advantage of words with double meanings.


*Ouïr =  Hear. A word which is hardly used anymore or only in the expression “par oui-dire” meaning by “hearsay.”

e.g.: « L’ouie de l’oie de Louis a ouï » : The hearing of Louis’goose has heard.

*Seconde série de dédicaces aux blogueurs que je visite le plus souvent.
*Second series of dedications to honor the bloggers I am visiting the most.

27 comments:

  1. Bonjour Thérèse
    Je suis un Fan de l'immense Raymond,
    qui devrait être au programme de toutes les sections d'école !

    Belle journée

    ReplyDelete
  2. Ces trois soeurs (qui n'ont rien à voir avec celles celles d'Anton Tchékov) sont très joliment alignées dans ta photo!

    Extraordinaire tour verbal du grand Devos, égal à lui même ! Tu fais bien de souligner qu'il est impossible de traduire ces jeux verbaux!

    ReplyDelete
  3. Pour répondre à Yanis Petros; c'est le cas (du moins pas avant le collège, car ces jeux sur la langue en supposent une relative maîtrise)

    ReplyDelete
  4. Sur le net on voit que ce sketch a ete integre dans certains programmes de CM1...

    ReplyDelete
  5. (^‿^) ❀

    Hello et MERCI chère Thérèse pour ce partage !!!

    Qu'elles sont belles ces trois sœurs ! J'adore❤ !!!

    GROS BISOUS D'ASIE
    et belle journée !!! :o)

    ReplyDelete
  6. Beautiful, three in a row, brilliant photo Thérèse.

    ReplyDelete
  7. Bien vu la réponse à Bergson !

    Elles sont belles.

    (Je suis horrible, horrible, je me demande si leurs foies seraient bons...)

    ReplyDelete
  8. les commentaires ne passent pas bien !
    je répète que j'adore Devos ! et même réflexion que ciel de Quimper !

    ReplyDelete
  9. Heureusement que le gavage n'existait pas encore quand elles ont sauvé le Capitole !

    Les oies font d'excellents chiens de garde. J'en sais quelque chose, elles nous ont crié dessus quand nous sommes passés devant la barrière d'une ferme lorsque nous étions en vacances dans le Lot !

    ReplyDelete
  10. Bien sûr le grand Devos !!! Quel artiste qui jouait des mots avec les mots comme il jouait aussi de 36 instruments de musique !!!!

    ReplyDelete
  11. All is well as long as your goose isn't cooked.

    ReplyDelete
  12. I like that goose picture with all three lined up like they are posing just for you. Now I am wishing I could read French.....

    ReplyDelete
  13. Belle photo des animaux Thérèse.
    Bisous. Myko.

    ReplyDelete
  14. I was just reading something about how groups of three are better than just one subject. I think it may have been in a new book by the Cartoon Editor of the New Yorker magazine.

    ReplyDelete
  15. (^‿^) ❀

    Un petit coucou amical chez toi ce matin !!! :o)

    BISOUS et belle journée à toi chère Thérèse !!!

    ReplyDelete
  16. J'adore ce sketch. Devos avait le don de jouer avec les mots. Le most c'est la tête qu'il faisait.

    ReplyDelete
  17. il nous manque ce gars là !

    ReplyDelete
  18. Merci pour cette pensée que oui j'ai ouie


    on a faillit se croiser j'ai visiter le coin il y a 15 jours

    ReplyDelete
  19. Wordplay is all but impossible to translate and my little store of French isn't adequate-- but I love the picture of the geese.

    ReplyDelete
  20. Tu me rappelles la fois où j'ai traduit pour San Nakji la bonne histoire suivante :
    "Le canard dit à sa cane
    Ris cane, ris cane
    Et la cane a ri"
    Ici ce sont des oies domestiques je présume, descendantes des oies cendrées sauvages. Il y a des personnes capables de dire le sexe des oiseaux rien qu'à les voir... Peut-être y a-t-il un léger dimorphisme sexuel chez les oies (la petite houppe ? Le comportement ?)

    ReplyDelete
  21. Beautiful photo, Thérèse!

    ReplyDelete
  22. Je viens de me demander si ce sont les petits canards du 25 mai devenus grands... comment être aussi idiot?

    Sur une photo plus récente encore, ce sont les coqs aux pelles italiennes (pelle, pelli) qui font notre bonheur et que je te souhaite joyeux demain (aussi).

    ReplyDelete
  23. These 3 look like they're up to no good:)

    ReplyDelete
  24. J'aimais beaucoup Devos c'était un génie de la parole BISOUS

    ReplyDelete
  25. I found it also on YouTube. It sounded better than when I tried to read it loud myself! :-)

    ReplyDelete